La commune

          Située à 15 km au nord de Luzy, au sud-est du département, notre commune est l'une des plus vaste avec ses 41.15 km².Larochemillay depuis la Bresseille

          295 Millirupétien(ne)s permanents partagent ce territoire largement boisé avec autant de résidents dits "secondaires".

           Nichée sur le flanc sud-ouest du mont-Beuvray dans le Morvan, le village domine à 399 m d'altitude, la vallée de la Séglise, ou ruisseau de la Roche, sous la protection du château éponyme.

           De l'autre coté de la vallée se dresse le mont Touleur, abritant en son sommet les ruines d'une forteresse un peu énigmatique, probablement pillée au 15ème siècle. Ce massif entièrement boisé sépare la vallée de la Roche de celle du ruisseau de Montjouan, partie la plus à l'ouest de la commune. 

           Un temps chef-lieu de canton, mais ayant perdu cette fonction au profit de Luzy, mieux placé par rapport aux axes de transports modernes et à plus basse altitude, le bourg de Larochemillay a conservé, autour d'une grande place centrale où se tenait le marché (il s'y tint un marché par semaine et sept foires par an jusqu'à la Révolution française), des traces de son importance commerciale et administrative passée (ce fut le siège d'un baillage dont le ressort s'étendait dans tout le sud du Morvan). Le bourg a conservé des ruelles tortueuses, des maisons bourgeoises datant du XVe siècle au XVIIIe siècle, en particulier la maison Couveau, à contreforts et ouvertures avec linteaux à accolades.

 vallée de la roche depuis le rocher