Le Maquis Louis, haut-lieu de la résistance en Morvan

 

 

Sur la D192, 3 km au nord-ouest de Larochemillay, à l’emplacement de  l’ancien village des Fraichots, une stèle commémore le maquis Louis.Stèle des fraîchots

Un parcours avec des panneaux explicatifs, permet de découvrir les lieux de vie du maquis Louis et son organisation.

 Ce réseau de résistance est constitué  le 22 juin 1944 par le capitaine Paul Sarrette, dont le nom de code est « Louis » et  de KYM Mackensie dit « Baptiste », de nationalité anglaise.

IL est constitué  à cette date de 43 hommes dont  plusieurs officiers britanniques.

Ce maquis était membre du réseau « Libération-Nord ».

Les hommes vivaient dans des maisons du hameau dont les ruines sont encore visibles, dans des baraquements et sous des tentes.

Ils multipliaient les embuscades, sabotages, parachutages…

Le 5 septembre 1944, le capitaine « Louis » et six autres compagnons sont tués accidentellement. « Baptiste » succède à Louis.

Le 10 septembre les activités du maquis se terminent à la libération de Luzy.