La Bresseille

 

La forêt de la Bresseille est située sur la commune de Larochemillay (Nièvre). Elle surplombe l’étroite vallée de La Roche qui conduit, par le sud, au pied du Mont Beuvray. Elle couvre 23,90 ha et présente un intérêt paysager très fort.

Emblématique de la lutte de la population pour la conservation des forêts de feuillus, elle a été acquise par le Parc en 1994, après un très dur conflit marqué notamment par une grève de la faim en 1993 pour empêcher sa coupe à blanc et la plantation d’un peuplement de Douglas.

A l’époque, l’achat s’est fait pour 75 000 € avec des financements de l’Etat, de la Région, de la commune de Larochemillay et du Parc Naturel Régional du Morvan.

 

Circuit pédagogique

En 2005, une boucle de randonnée familiale (4km) a été créée afin de faire connaître la forêt et de mettre en valeur le paysage vu de l’éperon rocheux. Le départ est situé sur la place de l’église de Larochemillay (panneau avec plan) et monte vers la Croix de la Bresseille par la forêt. Cinq panneaux d’information, dont une station de lecture du paysage, ont été mis en place (départ, panorama paysager, gestion forestière) tout le long du parcours par le Parc. Le point de vue a été sécurisé et un abri avec un banc (le tout en châtaignier) ont été construits par la commune. Les vues ont été ouvertes. Le chemin a été balisé.

 

En 2017, un travail commun du Parc et de la commune devrait permettre le réaménagement du site (remplacement du balisage et des  panneaux, taille de certains arbres pour rouvrir la vue) et la création d’un « chemin de découverte » partant de la place de l’église et rejoignant le chemin de la Bresseille. Celui-ci sera jalonné de panneaux d’informations sur le patrimoine bâti du bourg et sur la forêt.

 

Gestion sylvicole

La forêt est traitée, à partir de taillis simple de châtaignier ou de taillis sous futaie de chêne, pour obtenir, à terme, un peuplement de chêne sessile en gestion irrégulière, en préservant la biodiversité courante (arbres isolés à cavités, morts, sénescents), les sols, les eaux de surface, et ce, dans le contexte de Natura 2000 « Bocage, forêt et milieux du Sud Morvan ». La gestion est confiée à l’ONF selon le plan d’aménagement 2013-2032 (coût de gestion de 2€/ha/an) et les prélèvements de houppiers, de taillis et de perches et petits bois sont destinés à des cessionnaires. Cette gestion devrait générer un bilan positif de 44€/ha/an.

Chêne sessile 45%

Châtaignier 45%

Hêtre 4%

Autres feuillus 6%

En 2017, les premières exploitations (éclaircies) vont avoir lieu, proposées par lots aux habitants de la commune de Larochemillay (4,8€/stère). A l’automne prochain, il est prévu de proposer l’offre aux habitants d’autres communes.

 

Depuis 2006, la gestion de la forêt de la Bresseille est certifiée FSC.

Le Parc assure le secrétariat du Groupement pour une Gestion Responsable des Forêts Bourguignonnes (GGRFB) qui s’est construit pour obtenir le label FSC de gestion durable des forêts. En 2016, le groupement a renouvelé son label pour une durée de 5 ans. A l’automne 2017, une conférence sera organisée à Autun autour du GGRFB et FSC France en vue de promouvoir le référentiel français de gestion durable FSC.

Plus d'infos: http://www.gensdumorvan.fr/societe/environnement/certification-fsc-de-cinq-forets-morvandelle-une-reconnaissance-internationale-pour-les-partisans-dune-sylviculture-proche-de-la-nature.html

 

Gestion de la chasse

En 2014, suite à une interpellation de la fédération de chasse de la Nièvre à propos de dégâts observés aux cultures par un agriculteur jouxtant la propriété, M GUYOT, vice-président du Parc a organisé une réunion avec Mme MICHON, maire de Larochemillay, les trois sociétés de chasse susceptibles d’être concernées par ce territoire et la fédération départementale. Une convention a été signée entre ces 6 parties stipulant que :

- Le Parc sollicite annuellement un plan de chasse pour le massif (1 bracelet / an).

- Le bracelet est déposé en mairie.

- Les 3 équipes de chasse présentes s’engagent à se concerter pour intervenir sur la propriété du Parc afin de décantonner les populations de sangliers.

- Le tir des animaux ne pourra intervenir qu’en dehors de la forêt afin de conserver l’objectif d’ouvrir largement cette forêt au public dans le cadre du chemin de randonnée « la boucle de la Bresseille ».

Après trois saisons de chasse, 2 des 3 sangliers programmés ont été abattus alors qu’ils sortaient de la forêt.